À quoi ça sert d'être bon !

Pourquoi être bon, si la médiocrité a la même valeur sinon plus. Je m'explique...

Voici un premier scénario:

Le consultant A charge 50$/heure alors que le consultant B charge 100$/heure car il est nettement plus compétent et plus efficace surtout.
Le consultant A (le médiocre!) se penche sur un problème X et étant donné son manque d'expérience, il met 4 heures à trouver la solution et qui plus est, n'est pas la meilleure.
Total de l'intervention : 4 x 50$ = 200$

Le consultant B (Le compétent!) grâce à son expérience phénoménale, trouve LA solution en 1/2 heure mais tout de même décide de charger un "call" de 1 heure.
Total de l'intervention: 1 x 100 = 100$

Constat: Le consultant B qui est un consultant supérieur par son expérience et la qualité des solutions proposées s'en retrouve à gagner moins que le consultant A.

Résultat: Médiocrité 1 Compétence 0

Deuxième scénario:

Le consultant B intervient pour la première fois dans une entreprise. Pour éviter l'injustice du scénario A, le consultant B décide de charger un prix en accord avec la qualité de son intervention et non selon le taux horaire.

Total de l'intervention d'une heure (en raison de la compétence) : 300$

Cette dite entreprise n'a jamais connu d'autre consultant auparavant et n'est donc pas en mesure d'apprécier les véritables prouesses accomplies par le consultant B. Offusquée par le coût, l'entreprise ne rappellera pas le consultant B et appellera le consultant A (le plus médiocre) la prochaine fois, qui prendra 8 heures pour mettre en place une solution inadéquate et chargera plus cher à l'entreprise.

Total de l'intervention : 8 x 50 = 400$

Constat: Le consultant B a réalisé un travail de grande qualité à un prix équitable sans toutefois "gagner" un client fidèle.

Résultat: Médiocrité 2 Compétence 0

J'aimerais bien rédiger une fin heureuse à cette histoire mais malheureusement il m'est impossible de le faire. Le seul cas où la compétence l'emporte c'est quand le consultant B intervient dans une entreprise qui à été confrontée à la médiocrité et qui est ainsi en mesure d'apprécier la juste valeur du travail accompli par celui-ci.

À long terme, il faut espérer que le consultant B obtiendra une meilleure renommée que le consultant A et qu'il perdurera à travers les années. Mais en sera-il vraiment ainsi?